Rechercher
  • sdesjardinsgcfpro

Aider vos enfants à acheter leur première maison


Extrait de : Gérez mieux votre argent

Trois options courantes

1. Prêter l’argent à votre enfant

Établissez le taux d’intérêt que vous souhaitez exiger. Par exemple, vous pourriez exiger un taux d’intérêt égal ou supérieur au taux d’intérêt offert par un compte bancaire. Ou vous pourriez établir un taux d’intérêt inférieur au taux que votre enfant payerait pour une hypothèque offerte par une institution financière. Dans votre déclaration de revenus, vous devez déclarer les intérêts qui vous ont été versés.

Votre enfant devra également payer des frais supplémentaires s’il doit prendre une assurance auprès de la Société canadienne d’hypothèques et de logement. Cette assurance sera requise si une partie ou la totalité de la mise de fonds a été empruntée.

2. Cosigner l’hypothèque de votre enfant

Vous pouvez ajouter votre nom à l’hypothèque de votre enfant. Cette solution semble facile. Elle comporte toutefois un certain nombre de risques :

- Cela laisse entendre à la banque que le revenu de votre enfant ou que son pointage de crédit n’est pas assez élevé pour qu’il soit admissible.

-Si vous avez déjà une hypothèque sur votre maison, vous et votre enfant ne serez pas admissibles à un prêt hypothécaire à proportion élevée. Ensemble, il faudrait que vous versiez une mise de fonds de 20 % du prix d’achat. Seul, votre enfant pourrait faire une mise de fonds correspondant à 5 % seulement du prix d’achat.

- Vous êtes responsable du remboursement de l’hypothèque si votre enfant n’est pas en mesure de payer.

-Votre nom figure sur le titre de propriété. Si les choses tournent mal, vous êtes tenu par la loi de partager la responsabilité. Consultez un avocat au sujet des conséquences.

3. Offrir l’ensemble ou une partie des frais en cadeau

Vous pouvez choisir de donner à votre enfant assez d’argent pour la mise de fonds, de payer pour lui les frais mensuels de remboursement de l’hypothèque, ou encore de lui acheter une maison. Au Canada, les cadeaux en argent comptant ne sont pas imposés, mais il y a des conséquences fiscales :

- S’il s’agit d’un cadeau que vous comptez léguer à vos enfants dans votre testament, vous leur épargnerez les frais d’homologation à votre décès.

-Acheter une maison à votre enfant équivaut à lui vendre la maison à sa juste valeur marchande. Vous devrez donc payer l’impôt sur tout gain en capital si, lorsque vous donnez la maison à votre enfant, sa valeur est plus élevée que le prix auquel vous l’avez achetée.

- Si votre enfant se marie, réfléchissez bien avant de lui donner de l’argent. Si la relation prend fin, votre enfant et son conjoint se diviseront la valeur nette de la maison. Le fait que vous ayez fait cadeau de la maison à votre enfant importe peu.

ATTENTION : Réfléchissez bien avant de vous endetter pour aider votre enfant. Assurez-vous de respecter vos objectifs d’épargne pour votre retraite ainsi que vos autres objectifs financiers.


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout